[vc_message color= »success »]Cet article est garanti 100% sans spoiler ![/vc_message]

[vc_message color= »info »]Attention, cette critique est purement subjective et ne concerne que le point de vue de l’auteur comme chaque critique disponible sur Erreur42.[/vc_message]

Cela fait bien longtemps que j’attendais ce film et pour tous vous dire je n’ai même pas attendu la version VOSTFR pour le regarder. Cela ne m’a tout de même pas empêché d’apprécier ce film, car oui, pas besoin de vous faire un dessin (il serait horrible) ce 13ème long-métrage réalisé par Hiroaki Miyamoto et ayant pour personnage principal Luffy au chapeau de paille est tout simplement génial !

Le film Gold prend place juste après le combat contre Doflamingo sur Dressrosa. L’équipage au Chapeau de paille continu son périple sur les mers du Nouveau Monde lorsqu’il découvre un gigantesque navire casino qui est aussi immense qu’un pays. Voyant l’argent couler à flot, nos amis n’hésitent pas à s’aventurer dans cet endroit où tout est recouvert d’or. Mais le vent de la chance des jeux d’argents va vite tourner pour nos mugiwaras pour qui ce paradis va se transformer en une véritable forteresse qu’il faudra pénétrer de la manière la plus discrète possible afin de ne pas être repérer. Mais c’est sans compter sur le machiavélique Roi du Casino, Gild Tesoro et son pouvoir du Goru Goru Nomi lui attribuant l’incroyable capacité de manipuler l’or à sa guise.

Pas canon mais canon quand même

Ce nouveau film One Piece est tous simplement sublime ! Les couleurs sont travaillées, les décors sont vivants, les combats sont épiques à souhait et la couleur dominante « or » rend le tout bien plus attrayant tout en ne perdant jamais de vue nos personnages qui se démarquent facilement de par leurs accoutrements (de couleurs blanche au début et noire sur la fin). Cela fait d’ailleurs parfaitement le lien sur le déroulement de l’intrigue : un début où nos personnages s’amusent dans le casino découvrant le bonheur du gagne pain facile, ne se souciant de rien (couleur blanche), au plan d’évasion pour contrer et battre Gild Tesoro et ses sbires (couleur noire).

Le film n’est pas juste beau par son visuel, mais aussi par ses OST. Le film commence comme un véritable show ou la musique domine tout le reste. Une introduction qui m’a beaucoup plus ! Tout au long du film Yuki Hayashi (le compositeur) ne va pas lasser une seule seconde. A travers ses OST ont ressent parfaitement la richesse, le bonheur ou encore le divertissement qui sont tous des thèmes à One Piece Gold.


Des combats tardifs qui font du bien

Le film dure précisément 2H00 et au vu de la construction du film c’est compréhensible de ne pas avoir un champ de bataille du début à la fin, cela détruirait le scénario de Tsutomu Kuroiwa. Mais lorsque nos mugiwaras se battent la magie prend effet et devient simplement de l’art ! Le character Designer chargé de l’animation des combats mérite plus d’une médaille ! Chaque membre d’équipage a droit à son quart d’heure de gloire contre le Gran Tesoro (l’équipage de Gild Tesoro) et ils sont tous aussi épiques les uns que les autres même si celui de Zoro reste pour moi le meilleur d’entre tous.

Du One Piece tout craché 

Le long métrage à été supervisé par le grand, l’immense et l’unique Eiichiro Oda seinsei et ça se ressent. On retrouve ce qu’on aime en lisant ou regardant One Piece. C’est un peu comme un Maxi best-off rassemblant le meilleur de l’œuvre. On retrouve l’humour complètement décalé de nos personnages avec encore une fois la bande d’idiots qui est composé de Ussop, Chopper, Brook, Franky et bien sûr Luffy qui sont toujours surpris par la moindre chose sur le bateau. On retrouve la chatte voleuse, Nami toujours aussi obsédé par l’argent tout comme la jambe noire, Sanji qui est obsédé non pas par l’argent mais par les jeunes femmes sexy… Enfin bref, tous nos personnages sont là pour faire ce qu’ils savent faire le mieux, nous amuser !

L’antagoniste principal est un méchant plus que charismatique avec un passé lourd et rempli de secrets. Il mettra des obstacles redoutables en travers de la route de nos pirates au chapeau de paille et son pouvoir est tout de même l’un des plus puissant jamais vu dans l’univers de One Piece. Un pouvoir qui lui permet non seulement de devenir immensément riche mais également surpuissant. Ce fruit du démon dépasse l’entendement et on est loin de savoir comment Gild Tesoro va pouvoir combattre Luffy. Il en va de même pour son équipage, leurs capacités dominent et surprennent nos pirates.

Le seul reproche que l’on pourrait faire au film est de ne pas pousser plus loin son scénario. Il est vrai qu’il est fort simple: nos pirates arrivent sur une île, tout va bien pendant un moment, un événement quelconque bouleverse nos personnages, Luffy et ses amis se préparent à combattre et le tout se termine sur un combat final et un Happy End. C’est clairement le schéma typique et classique d’un arc de One Piece mais c’est là où Eiichiro Oda arrive à innover et à toujours donner quelques subtilités pour ne pas que cela fasse redondant mais il faut le dire, ici, c’est du déjà vu. Alors oui, il faut croire que Eiichiro Oda n’était pas partout sur le film. J’ai surtout ressenti sa patte sur les personnages et le monde qui les entourent que par la trame du récit.

One Piece Gold est vraiment bon. Le meilleur de tous les films One Piece que j’ai pu voir à ce jour. Ce qui est étonnant c’est que l’on retient plus facilement « Strong World » et « Z » quand on pense aux films One Piece. Cependant il en existe 10 autres qui ne sont certes pas d’aussi grande qualité que ces derniers mais qui méritent d’être visionnés au moins une fois si l’on aime One Piece. Le film offre même certains caméos de personnages oubliés et des apparitions de personnages emblématiques de l’univers. 

Ce n’est pas parce qu’il souffre d’un scénario classique et déjà vu que c’est un mauvais film. Les critiques sur le méchant, l’univers mis en place, la pureté de l’environnement et tout le reste sont compréhensibles après tout, cela ne reste que mon avis. Mais dans tout les cas, One Piece, c’est la vie. 

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de