[vc_message color= »success »]Cet article est garanti 100% sans spoiler ![/vc_message]

[vc_message color= »info »]Attention, cette critique est purement subjective et ne concerne que le point de vue de l’auteur comme chaque critique disponible sur Erreur42.[/vc_message]

Pour les un an d’Erreur 42, le cinésériephile hater a décidé de ne pas être hater pour cet article. Un gros cadeau pour vous, profitez en.

Plus sérieusement, cet article a été très dur à écrire pour moi, vraiment. Malgré les apparences, un cinésériephile hater peut aussi avoir un cœur. En réalité il en a un, puisque ce qu’il montre aux autres n’est qu’une façade où il se réfugie pour cacher de nombreuses choses. Et ce film en est un aperçu.

Quelques minutes après minuit un monstre surgit de la colline surplombant un cimetière. Un arbre géant, tel un Groot des Gardiens de la Galaxie, mais en mille fois plus effrayant. Plutôt un arbre ressemblant à celui de l’affiche 2016 du Festival Court Métrange de Rennes. Un arbre effrayant pour une seule raison, parce qu’il représente la vérité. Une vérité qui est très difficile à entendre, à comprendre et à accepter. Une vérité effrayante. Et ce film tourne autour de cette idée de vérité.

Conor, un jeune garçon, doit se confronter à la maladie de sa mère, atteinte d’un cancer malheureusement compliqué à guérir. Et pour éviter de faire face à la dure réalité qui l’attend, il se réfugie dans des dessins très lugubres et sombres. Jusqu’à ce fameux soir, après son cauchemar où il voit sa mère tomber dans les abîmes de la terre dans ce fameux cimetière, que le monstre débarque. Mais cet arbre qui lui fait si peur est là pour l’aider, l’aider à surmonter cette peur de perdre l’être qui lui est si cher.


Par le biais de trois petites histoires fantastiques dignes d’un conte de fées nous est racontée une véritable morale philosophique. Ces histoires ont un seul but: faire comprendre au garçon qu’il doit accepter l »épreuve à laquelle il doit faire face.

N’importe qui s’identifie à ce jeune enfant, que ce soit des jeunes ou des parents. Un film qui déclenche donc encore plus rapidement des sentiments qu’un film “casual” parce que ce genre de tragédies arrivent malheureusement chaque jour dans le monde. Et je ne vous souhaite vraiment pas de vivre ce genre de choses.

Pour les personnes ayant vécu, ou vivant actuellement ce genre de situations, il est nécessaire de visionner ce film. Certes, il est très dur à regarder pour nous, je ne vais pas vous mentir, mais je n’ai pas pu retenir mes larmes tout au long du film. Mais justement, il vous fera du bien, permettra d’extérioriser tout ce que vous avez pu accumuler pendant un certain temps, vous évader de votre renfermement.

Quelques minutes après minuit est le premier film vu en 2017 pour ma part, et il est d’ores et déjà devenu mon film préféré. Parce il est purement magnifique, magique et il mérite vraiment d’être vu dès sa sortie en DVD puisqu’il n’a malheureusement pas eu le succès mérité en salles.

1 COMMENTAIRE