[vc_message color= »success »]Cette critique est garantie 100% sans spoiler ![/vc_message]

[vc_message color= »info »]Attention, cette critique est purement subjective et ne concerne que le point de vue de l’auteur comme chaque critique sur Erreur42.[/vc_message]

En bonne potterhead fidèle, à chaque fois que J.K Rowling écrit quelque chose : roman sous pseudo, chapitre Pottermore, livres de contes… je suis pendue à sa plume. Pour moi comme pour beaucoup de ceux de ma génération qui ont grandi à Poudlard dans leur tête, Harry Potter c’est plus qu’une saga, plus que des livres, des films et du merchandising. C’est quasiment spirituel, comme quelque chose qui a accompagné mon évolution, de la gamine de 10 ans à qui on offre le tome 1 à l’ado de 17 ans qui fait la queue dès le matin pour acheter le tome 7…

cursed3Du coup, quand on a annoncé « Harry Potter and the Cursed Child » comme étant quasiment le tome 8 de la saga, la suite palpitante des aventures de mes héros préférés, j’étais surexcitée. Et même si l’auteure a bien pris soin de tempérer les ardeurs de tout le monde en précisant que « The Cursed Child » n’était « que » le script de la pièce, j’étais extrêmement curieuse de découvrir cette nouvelle aventure.

Et je vous le dit tout de suite, j’ai été déçue. « Harry Potter and The Cursed Child » c’est au mieux un divertissement correct, au pire un ratage ennuyeux.

A Poudlard, rien de nouveau

L’histoire se déroule 19 après les péripéties des « reliques de la mort ». On y suit les aventures d’Albus Potter, le fils d’Harry et Ginny qui essaie de trouver sa place dans une famille célèbre et dans un monde qui en attend trop de lui. Un peu malgré lui, un peu pour faire ses preuves, un peu par provocation, il va finir par marcher dans les pas de son illustre père en navigant dans les méandres des mondes magiques.

cursed 6

Alors oui, on sourit à l’évocation de personnages qu’on adore, on est heureux de découvrir ce qu’ils sont devenus et comment ils ont vieilli, évolué. Mais globalement, l’intrigue est assez faible, les personnages un peu simplistes, les réactions trop attendues et parfois même contradictoires avec ce que l’on connait des protagonistes …

Où est Harry Potter?


Mais le principal problème de « The Cursed Child » selon moi, c’est que l’on n’y trouve pas grand-chose de ce qui fait la « magie » d’Harry Potter. Je ne parle pas ici du style, assez pauvre par nécessité; on ne peut pas comparer l’écriture romanesque et le script d’une pièce de théâtre, mais bien d’un ressenti, d’une expérience de lecteur.cursed7

Harry Potter, c’est un monde merveilleux, fourmillant de détails insolites, c’est une galerie de personnages amusants, tragiques ou bienveillants, toujours attachants, aux noms et aux passés curieux, ce sont des descriptions fouillées de créatures improbables qui nous transportent ailleurs. Je comprends que le format ne permet pas un tel niveau de détail, et que ce n’est pas le but de la pièce, mais quand on est habitué à cet univers tellement riche, la lecture de « The Cursed Child » avec ses dialogues brefs et son rythme saccadé est assez frustrante.

Alors je l’avoue volontiers, mes attentes étaient surement trop élevées, et la pièce mérite probablement d’être vue, plutôt que d’être lue. Mais les faits sont là et même si ça m’agace de l’admettre, je me suis ennuyée en lisant « The Cursed Child ». On a pu lire de nombreux articles qui comparaient (souvent pour dénigrer) « The Cursed Child » à une fan-fiction. Or, à la lecture de la pièce, j’en suis venu à la réflexion (un poil problématique), que certaines fan-fictions que j’ai eu l’occasion de lire étaient bien plus intéressantes et bien plus captivantes que « The Cursed Child « 

J’espère avoir l’occasion un jour d’assister à une représentation de la pièce pour me faire une idée de ce que peut donner cette histoire une fois incarnée et mise en scène. Et en attendant je me consolerai en courant voir « Les animaux fantastiques » en novembre au cinéma.

NOS NOTES ...
Intrigue
50 %
Personnages
45 %
Rythme
40 %
PARTAGER
Article précédentLes incroyables effets spéciaux de StarWars 7 dévoilés !
Article suivantPokemon GO : Fin de la HYPE ?
Bien le bonjour, Moi c'est Melody, nommée après une certaine rivière (que tous les whovians lèvent la main). J'aime plein de trucs dans la vie genre les séries (surtout anglaises), la littérature, la fantasy, les fanfictions et les chaussures mais ça, ça n'a rien à faire là. Sinon, j'ai pas de religion sauf si tu comptes l'"Alexandre-Astierisme".