Bonjour à tous et bienvenu pour ce premier article depuis la disparition de Geek-Actus au profit d’Erreur42 (Douglas Adams on t’aime). Aujourd’hui on va suivre le même circuit que quelqu’un qui se fait empaler: ça commence plutot bien… et puis ça finit mal. Aujourd’hui on parle du Crowdfunding. Bon alors pour être sûr que tout le monde sâche de quoi on parle, je vous laisse une définition écrite en gros et un épisode de Bits, le magazine de la culture populaire d’Arte. Parceque c’est bien Bits !

[vc_message color= »info »]Crowdfunding: financement participatif en français; modèle de financement dans lequel le public finance directement le projet, en échange de contreparties.[/vc_message]

Le crowdfunding est donc, comme vous vous en doutez, en pleine expansion. Via des sites comme Kickstarter, Ulule, KissKissBankBank, etc… 5-raisons.001-695x390Les sites mettant en relation les créatifs et le public sont légion. Et puis le crowdfunding, c’est magique, on peut financer plein de trucs: Films, Jeux-Vidéo, Bouquins, BD… et puis dans des domaines qui nous concernent moins des projets humanitaires, des trucs scientifiques, des spectacles… La liste est longue. On va commencer par voir à quel point le crowdfunding c’est merveilleux.

Le crowdfunding c’est merveilleux pour nous, les consommateurs. Ça nous permet de nous sentir impliqué. Si le machin pour lequel on a claqué notre oseil sort, on peut dire « j’ai participé à ça ». Et puis c’est sans risque. Si le projet marche pas, on est remboursé… Le seul cas où on se fait avoir c’est si le produit final est tout pourri… Mais pour ça il faut un peu de nez. En plus, quand on donne de l’argent, ça va avec des contreparties: des petits cadeaux, des goodies, des accès anticipés…

Mais le crowdfunding c’est aussi merveilleux pour les créateurs. Parce que ceux qui ne sont pas connus et qui  peinent à trouver de l’aide peuvent avoir recours au financement participatif. Et puis ça permet de se libérer des contraintes et des impératif que fixent les producteurs traditionnels. Le crowdfunding donne de la liberté aux entrepreneurs; et ça c’est bien.

D’ailleur on a déjà eu plein de super projets qui ont été financés parCMnrMapWoAAOf-l crowdfunding. FTL par exemple, un jeu de gestion de vaisseau spatial a été financé par kickstarter. Mais on peut aussi parler des films de NOOB, de la prochaine saison d’Hero Corp, de Chroma, et de la traduction française du Jeu de Rôle l’Appel de Cthulhu… Mais il y a aussi des projets plus audacieux et plus… cons comme ces architectes anglais qui ont réclamé 1 850 000 000 de livre pour construire Minas Tirith, une des villes du seigneur des anneaux (lamentable échec: 87 656£). Ils ont immédiatement été suivis par un autre projet réclamant 1 000 000£ pour créer l’armée de Sauron et marcher sur Minas Tirith (32£ collectées). On peut aussi citer l’exemple de Zack Danger qui a fait financer sa salade de pomme de terre à échelle de 55 500$. Ce projet visait à montrer les limites du financement participatif et, après s’être fait sa salade, Zack a reversé la somme à des associations caritatives.

Cependant il y a quelques réserves à émettre au sujet de ce que j’ai dit plus haut. Je disais que le crowdfunding permettait à des inconnus de financer leurs projets… Et c’est malheureusement presque totalement faux. En effet se faire connaitre quand on est un illustre inconnu, c’est difficile. Et le financement participatif aide un peu, mais pas trop. Les projets qui aboutissent sont souvent ceux de personnes déjà connues du public et qui veulent étendre leurs ambitions ou prendre leur indépendance vis à vis de producteurs/éditeurs. C’est souvent le cas dans le milieu du jeu-vidéo, quand un studio veut se lancer dans un jeu qui n’est pas approuvé par les développeurs par exemple. Mais c’est aussi pas mal le cas pour des personnalités d’internet comme NOOB ou Karim Debbache (qui a fait financer sa chronique « Chroma » par Ulule) ou pour des personnalités pas forcément mondialement connues mais pouvant jouir d’une communauté de fans fidèle et active (Simon Astier pour Hero Corp au hasard).


Et puis le crowfunding c’est aussi une terre nouvelle, qui doit encore se perfectionner, combler ses lacunes et faire ses preuves… L’affaire de la salade de patates en est la preuve (si j’avais su que j’écrirais cette phrase un jour). Mais d’autres scandales ont parcouru le monde du crowdfunding. Et oui; je veux parler de NOOB.

POSTER_NOOB_SAISON_5Noob est une web-série créée par un gars très talentueux du nom de Fabien Fournier. Elle traite de la vie in-game et IRL d’une bande de compagnons d’infortunes réunis dans la même guilde sur Horizon, un MMORPG dans lequel la coopération est très importante. Après 5 saisons de bonne poilade entre pote, Noob avait bien évolué. La série avait rencontré le succès, de nombreux produits dérivés avaient étés diffusés, etc… C’est alors que notre cher Fabien annonça son désir de faire la suite de Noob en format film. Et même de faire une trilogie. Afin d’obtenir les moyens à la hauteur de leurs ambitions, l’équipe de Noob a lancé une campagne de crowdfunding qui s’est révélée incroyablement fructueuse: 682 161€ soit 1948% de l’objectif initial. Une somme colossale… Noob devient le 3eme plus grand projet audiovisuel financé par crowdfunding. Alors que la plupart se réjouissaient du succès inattendu de cette campagne, d’autres ne voyaient pas les choses de cet œil…Tout d’abord certains accusaient les Noobs de mal gérer cet argent, en achetant du matériel au lieu de le louer. Pourtant le système de fonctionnement de Noob rend l’achat de matériel indispensable. Des critiques sont également faites à Noob au sujet du paiement de l’équipe. Avec un tel budget certains reprochaient aux Noobs de continuer de travailler avec des bénévoles. Ce à quoi les Noobs ont répondu que c’était leur série et qu’ils faisaient ce qu’ils voulaient (réponse discutable on le verra) mais aussi que payer les intervenants ajoutait « un lien de subordination [et] des contraintes alors qu’aucun de nous n’est professionnel dans le domaine ». Noob-saison-5De plus payer tout le monde ajoutait une obligation de limiter le nombre d’acteurs et d’intervenants sur les tournages, ce qui n’était pas du gout des Noobs, on s’en doute. La réponse la plus claire à ces attaques est celle de Gaea, actrice dans Noob et femme de Fabien Fournier, qui répond directement sur Facebook aux accusations, tout particulièrement celles de Karim Debbache, autre personnalité du Web qui s’est aussi mit au crowdfunding pour financer sa nouvelle chronique. Voici le lien de sa réponse: Réponse de Gaea aux critiques

185039Il y a aussi eu des rumeurs comme quoi l’argent d’Ulule servait à financer le mariage et la lune de miel de Fabien et Gaea ou comme quoi ils auraient caché l’argent en suisse mais rien de fondé… C’est assez difficile de tous déceler dans cette affaire puisque la vidéo ou Karim accusait les Noobs et celle du  face à face entre Fabien et Karim ont été supprimées mais, comme nous avons affaire à deux personnalités adultes, responsables, et que j’admire beaucoup, je ne doute pas que cette affaire s’est réglée à l’amiable. (en voici la preuve: Coclusion du conflit par Karim Debbache)

Et il y a un dernier cas dont j’aimerais parler avant de conclure: c’est le cas de Shenmue 3. 08088894-photo-shenmue-3Shenmue 3 est l’exemple parfait de la pratique de grand studio qui m’horripile: quand un gros éditeur de jeux-vidéos débarque et te dis « Hé les gars, on va faire le jeux que vous attendiez tous… Mais on va pas débourser un rond… VOUS allez tout payer. » Pour résumer le tout, un gros éditeur fait une annonce en disant qu’il va faire LE jeu que les fans attendent depuis des décennies (en l’occurrence Shenmue 3) mais que, en plus de devoir acheter la version finale les fans devront financer le jeu sur Kickstarter s’ils veulent que ça sorte. C’est total bénéfice pour les éditeurs puisqu’ils font par la même occasion le financement et l’étude de marché mai les joueurs, eux, payent 2 fois leur jeu et engraissent encore plus les grosses entreprises, qui mangent du terrain là où la terre était fraîche pour les petits.

crowdfundingMais encore, Shenmue 3 c’est la version gentille: le studio est relativement honnête avec ses intentions. Mais c’est pas toujours le cas… Il arrive que les éditeurs demandent aux développeurs connus de lancer un kickstarter pour un jeu, sans dire que c’est une commande d’un gros éditeur. Ainsi l’éditeur fait financer le jeu qu’il veut, garde les bénéfices, contrôle quand même l’action des développeurs, ne débourse pas un rond et tout ça le plus malhonnêtement possible. Les développeurs, eux, gagnent moins d’argent, ne gardent pas les droits des licences, et n’ont pas la liberté accordée par le crowdfunding normal.  Et on ment au public qui pense financer un projet personnel des développeurs alors qu’ils ne font que contribuer à l’engraissement des grosses boites. Bref les premiers ont tout à gagner et les autres ont tout à perdre.

Alors le crowdfunding ? Bien ou mauvais ? Bah un peu des deux… Il y a du bon, et puis il y a des détournements… Mais les vrais questions sont: une fois que le public a payé pour financer un projet, a-t-il plus de légitimité à surveiller l’évolution de ce projet ? Au final est-ce que le crowdfunding donne plus de liberté aux créatifs ? Ne remplace-t-on pas les éditeurs/producteurs par un public tout aussi exigeant et fermé d’esprit ? A-t-on vraiment le droit de disposer de l’argent d’un crowdfunding ? Et puis le crowdfunding ne met-il pas en danger tout le système économique des banques comme on le connait ? Peut-il vraiment permettre de financer n’importe quoi ? Le crowdfunding est-il juste? L e public est-il vraiment légitime dans son choix des projets (la pomme de terre never forget)? Etc, etc… Le crowdfunding est un système jeune qui prend de l’ampleur chaque jour et les réponses à toutes ces questions ne peuvent pas être données dans cet article. Elles viendront avec le temps, avec l’expérience, et avec les salades de pomme de terre.

Et pour finir je vous laisse avec Karim Debbache qui parle de trucs parce que, même s’il a été méchant avec Noob, en vrai il est cool et son émission elle déchire:

1
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Aline M. Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Aline M.
Invité
Aline M.

Bonjour ! Vous devriez aller voir sur Ulule et peut-être écrire un nouvel article sur noob et leur communauté solidaire (fan et soutien). Enfin, je dis ça, je ne dis rien 🙂