ff7 dossier: crisis core final fantasy vii

Avis aux puristes: J’ai dis dans le chapitre précédent qu’Advent Children était la conclusion de la compilation Final Fantasy VII. Pourtant Dirge of  Cerberus  se situe un an après le film. Mais n’y ayant moi même pas joué (j’ai pas de PS2) et n’ayant pas voulu construire tout un article sur les dires de quelqu’un d’autre, j’ai choisi de l’omettre de cet rétrospective, quitte à l’ajouter quand j’aurais trouver un émulateur et une rom.

Nous sommes donc en 2007. Dirge of Cerberus est sorti l’année d’avant et  Advent Children deux ans avant. La question était donc de savoir si SquareEnix, bien qu’ayant déja beaucoup sorti sur FF7 les années passées, allaient célébrer le 10 ans de son jeu vedette. Et bien oui. Les 10 ans ont été célébrés par un jeu PSP servant de prequel à FF7: Crisis Core: Final Fantasy VII dont l’existence avait déjà été insinuée par Last Order.

On y prend le contrôle de Zack, un jeune SOLDAT seconde classe fringant et téméraire qui rêve de devenir un héros à l’image de Sephiroth, de Génésis et d’Angel, son mentor. Mais c’est une époque trouble pour la Shinra. Génésis mène une dissidence pour des raisons inconnues et la région du Wutaï refuse la suprématie de la multinationale en défendant une guerre sans merci. Lors d’une mission dans le Wutaï où il accompagne Zack, Sephiroth et Lazard (le directeur du soldat), Angel disparaît et le groupe est attaqué par des clones de Génésis. Zack se lancera donc à leur recherche. Il retrouvera ses mentors a qui il a poussé des ailes48297533 et qui sont persuadés d’être devenus des monstre, assistera au bombardement de la ville natale de ses héros et sera finalement promu première classe. Assigné à la recherche des deserteurs en compagnie de Sephiroth, il aura l’occasion de repousser une attaque sur la tour Shinra, d’enquêter sur des monstres ressemblant étrangement à Angel et de faire la découverte du mystérieux projet G mené par le non moins mystérieux Hollander et qui fait de Génésis et Angel des soldats extraordinaires. Malheureusement ces modifications entraînent également des dégénérescences de leur anatomie. Angel, doutant de son humanité, refuse l’aide de son élève et le fait tomber du haut du réacteur jusque dans les taudis, à travers le toit de l’église. Il y fait la rencontre d’Aerith mais est contrait de retourner assurer la protection d’Hojo. Il ne pourra pas retourner auprès d’Aerith, devant repartir en mission. Il sera en mission au coté de Cloud, un jeune milicien venant comme lui de la campagne, avec qui il se lie d’amitié. Ils traqueront Hollander et en aprenderont beaucoup sur le projet G et sur le passé d’Angeal. Ce dernier ne se considère plus que comme un monstre et lègue à son pupille sa Buster Sword, symbole de son honneur, et de sa dévotion avant de mourir et de disparaître dans la rivière de la vie. Zack a donc tué Angeal et Génésis. Il est envoyé en vacance par la Shinra qui se méfie également de la relation qu’il pourrait entretenir avec Aerith. Il fait son retour pour retrouver Hollander et affronter Génésis, visiblement pas si mort. Il enchaîne les missions ce qui le mènera à Nibelheim où ils trouveront Jenova enfermée dans le réacteur. Sephiroth est intrigué et fouillera dans son passé. Il ne supportera pas les découvertes et sombrera dans la folie, mettant le village à feu et à sang avant d’être arrêté par Cloud. Je me suis trop étendu et j’ai quand même réussi à ne dire que 20% de ce que j’avais à raconter donc je vous fais la version courte: ils sont récupérés par Hojo qui fait des expériences sur eux, Zack s’échappe et traîne Cloud avec lui, ils en finissent avec Génésis et découvre les secrets de Lazard. Recevant une lettre d’Aerith, il décide d’aller à Midgard mais choisira de donner sa vie pour sauver celle de Cloud, lui laissant l’épée d’Angeal et la responsabilité d’Aerith. Zack est emmené dans la rivière de la vie par Angeal. Cloud, se méprenant sur les dires de son amis, développe des troubles de la personnalité, croyant être Zack.

VIICC_Final_BattleBon. Après ce résumé pas du tout résumé, il va falloir parler du système de jeu. C’est un système d’action en temps réel. On rencontre les ennemis de manière aléatoire sur la map de mission qui se présente le plus souvent comme des couloir. Quand un combat se déclenche une arène est délimitée par des murs invisible. On a de base la compétence attaque et quelques matéria. On choisit entre les différents compétences avec L et R et on programme l’attaque avec X. ON peut aussi esquiver et parer. On a également un OCN qui se présente comme une machine à sous de casino représentant les pensées du héros et qui tourne en présentant les personnages alliés et des numéros. Cet OCN déclenchera aléatoirement et déclenchera des limits break quand trois personnages pareils sont alignés. Certaines seront des attaques, d’autre du buff et d’autres des invocations que l’on débloque avec certaines matétrias. Les chiffres permettent d‘augmenter le niveau des matérias, de vous donner du buff et de vous faire monter de niveau si trois 7 s’alignent. On peut fusionner deux matérias en créant une nouvelle avec un effet sur vos statistiques. Vous pouvez également équiper des objets et rajouter des bonus sur vos matérias. Il y a deux types de matérias, les magiques qui utilisent les points de magie et les physiques qui utilisent les points d’action. Je pense avoir à peu près tout dit.

Vous l’avez compris, j’aime ce jeu autant, ci ce n’est plus que l’original. c’est du fan service puissance 10000. J’adore les personnages: Zack est trop cool, Angeal et Génésis pètent la classe, Sephiroth est trop dark et moi j’étais amoureux d’Aerith, voila c’est dit je ne vous cache rien. On a beau connaitre la fin, la mort de Zack a toujours été une fatalité, on est maintenu dans la tension tout du long, notamment grâce à des cinématique époustouflantes, et je peux vous dire que ça fait mal quand ça s’arrête. Les réflexions sur l’héroïsme à travers le fait que Zack est le vrai héros de FF7 mais qu’il a été oublié, ce jeu est là pour lui rendre justice en montrant au monde qui a affronté Sephiroth, qui a sauvé Cloud, qui est le vrai amour d’Aerith,… Le gameplay est un peu moins complexe que dans le premier mais les stratégies n’en sont que plus agréables à composer. Les voix (contrairement à celles de FF10) sont somptueuses, les musiques ont été composées spécialement pour cet épisode et la PSP semble parfaitement adaptée pour ce jeu. Il compte parmi mes jeux préférés et c’est à mon gout le top sur PSP. C’est simple… jouez y!


Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de