[vc_message color= »success »]Cet article est garantie 100% sans spoiler ![/vc_message]

[vc_message color= »info »]Attention, cette chronique est à but humoristique et est purement subjective. Pour autant cette chronique se fait dans le total respect de l’équipe du film et du travail accompli.[/vc_message]

Ne nous mentons pas, lorsque l’on parle de dessins animés pour adultes, il vous vient tout de suite à l’esprit les hentai japonais (bande de petits pervers geek assoiffés de pornographie). Et si vous regardez ce genre d’animés qui m’ont l’air fortement étrange (je ne suis pas un consommateur de ce genre d’œuvres) le film qui suit va forcément vous plaire.

Avant toutes choses, j’aimerai vous informer que cette chronique ne va pas être si « hater » que d’habitude puisque j’ai adoré le film. Je vais surtout critiquer le fait que, soit les autorités françaises sont incapables de mettre les restrictions adéquates au niveau de l’interdiction au moins de 12 ans, ou que la traduction détruit tout simplement le film.

Sausage Party, ou Party de saucisses chez nos amis les caribous, est un film d’animation américain sorti en août dernier aux USA et il sortira le 30 Novembre dans notre pays qu’est la France. Pour commencer, je vous invite à regarder la bande-annonce du film, en ANGLAIS parce que sinon ma chronique tombe à l’eau.

Comment faire passer des messages sur la surconsommation, la société, l’environnement ou encore la consommation d’alcool et de stupéfiants ? Et bien c’est très simple, saupoudrez toutes ces sujets sérieux avec des blagues très trash sur le cul.

Une saucisse voulant je cite « Elargir le petit pain nommé Brenda en pénétrant dedans » ou une orgie entre des bagels, doritos, crackers en passant par les fruits et légumes ou bouteilles de vodka. Il n’y a pas une seule scène sans allusions au sexe. Et quoi de mieux que des voix très connues des comédies salaces américaine comme Seth Rogen pour Nos pires voisins, Jonah Hill de 21 Jump street ou encore James Franco dans L’interview qui tue.


Nick Kroll, David Krumholtz, Seth Rogen, Paul Rudd, Salma Hayek, Danny McBride, Craig Robinson, Writer/Producer Evan Goldberg, Michael Cera, Executive Producer/Writer Kyle Hunter, Executive Producer James Weaver and Executive Producer/Writer Ariel Shaffir seen at Columbia Pictures and AnnaPurna World Premiere of "Sausage Party" on Tuesday, August 9, 2016, in Los Angeles.

Et c’est ici que je commence à me poser des questions. Alors que le film est interdit aux moins de 18 ans aux USA, il n’est qu’interdit aux moins de 12 ans en France. Comment un film pareil, si trash et rempli d’image sexuelles peut être juste interdit aux moins de 12 ans ?

Sérieusement. La réponse peut déjà se trouver dans la bande annonce version française avec la voix de Cyril Hanouna. Celle-ci est deux fois plus courte que l’originale et ne contient aucune vulgarité. Je ne veux pas me prononcer trop tôt sans avoir visionner la version francaise du film, mais elle ne peut clairement pas être aussi trash que la VO. Ce qui me fais très peur puisque les images parlent d’elles-mêmes au final.

Allons-nous avoir une version censurée du film en France ? c’est la question qui se pose après avoir vu la version originale.

Le cinésériephile hater approuve ce film, à regarder en version originale entre potes !

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de