hero for Hire 1 Jun 72SWEET CHRISTMAS ! Bienvenu dans le 8eme épisode de l’incroyable histoire. Dans l’épisode d’aujourd’hui on va s’attarder sur un personnage qui, quand j’étais enfant, était mon super héros préféré. Alors êtes vous prêts pour Power Man, the Hero for Hire ? Et oui, je vais vous parler de Luke Cage.

Vous savez comment ça se passe: on contextualise. Nous sommes en 1972. Orange Mécanique est projeté sur les toiles alors que la guerre du Vietnam fait rage… bah au Vietnam. On remarque aussi la naissance de Ben Affleck et la mort de Bobby Lapointe. Introduisons nous dans les bureaux de Marvel comics où une décision qui sera grandement controversée vient d’être prise. En juin 1972 sort le premier numéro de « Hero for Hire » qui a pour protagoniste Carl Lucas, un jeune noir de Harlem envoyé en prison pour avoir caché 2KILOS d’héroïne dans son appartement. En fait c’est son ami d’enfance Willis Stryker qui les a caché chez lui afin de l’éloigner de Reva, une jeune fille qu’ils convoitent tous les deux. En prison Cage se fait tabasser par deux gardes racistes. C’est alors qu’un cliché de scientifique louche vient proposer à Carl un marché: il participe à des expériences, et en échange sa réputation est lavée et son casier judiciaire blanchi. Mais l’un des gardes tente de tuer Carl en sabotant l’expérience. EPIC FAIL DE L’EXTRÊME, il échoue et, au lieu de tuer Lucas, il lui refile d’incroyables super-pouvoirs et lui donne l’occasion de s’échapper. Carl, de nouveau libre, se rend compte qu’il a une force surhumaine et une régénération accéléré dont il n’a pas besoin puisque SA PEAU EST INDESTRUCTIBLE!!! Il résiste aux explosions, aux températures extrêmes et surtout dévie les balles, ce qui est vraiment très TRÈS pratique.
Power_Man_and_Iron_Fist_50th_Issue_cover Carl change de nom, parce que quand même il est en cavale, et devient Luke Cage.

Luke combat le crime à Harlem et fonde Hero For Hire, une agence de mercenaires/ gardes du corps aux supers-pouvoirs. Plus tard il sera rejoint par son futur acolyte de toujours: Daniel Randall alias Iron Fist (qui aurait put faire carrière dans le porno avec un nom pareil). Et ces deux lascars ne se quitteront presque plus… C’est sans doute un des groupes les plus solides de l’univers Marvel. Mais cela n’empêchera pas Luke de vivre sa vie puisqu’il aura une incroyable carrière. Il fera parti des 4 Fantastiques pour remplacer La Chose, intégrera les Défenseurs puis les New Avengers en compagnie de Captain America, Iron Man, Spider-Man, Spider Woman, Sentry et Wolverine. Pendant Civil War il sera le bras droit de Captain America et prendra même la direction des New Avengers résistants après la mort de Cap. Suite à Secret Invasion et Dark Reign, le récemment ressuscité Captain America lui confie une équipe de Vengeurs constituée de Docteur Strange, La Chose, Jessica Jones, Spider-Man, Iron Fist, Wolverine, Miss Marvel, MockBird et le personnage le plus puissant de l’univers Marvel: Squirel Girl. Luke a aussi fait parti des Marvels Kinghts quelques temps. Aujourd’hui il supervise les Thunderbolts et a encore créé un groupe de vengeurs. Il a aussi épousé Jessica Jones, avec qui il a une fille.

Luke-Cage-3En apparence le parcours de Cage est tout ce qu’il y a de plus banal non ? Pas de quoi en faire un Incroyable Histoire non ? Et bah figurez vous qu’il y a un truc… Et pour ça il faut retourner à cette fameuse décision prise par Marvel comics en 1972. Ce jour là ils ont décidé, une première dans le milieu des comics à grande diffusion, de faire de Luke Cage le premier super-héros noir à avoir sa propre série. En effet le seul super héros noir du Marvel Universe était la panthère noire, apparu pour la première fois dans les 4 fantastique. Mais il n’y avait rien qui permettait au lecteur de connaitre sa couleur de peau puisqu’il portait un  masque intégral. Hero For Hire était la première série centrée ouvertement sur un afro-américain, ne portant aucun masque et évoluant dans un milieu « réaliste ». Et ça, c’est important (même si il a fallut attendre 30ans de comics pour le voir…). En plus c’était sur Iron Fist and Power Man (l’autre nom de Hero For Hire) que travaillait pour la première fois un auteur noir chez Marvel, donc on peut dire que c’est un peu un COMBO!!

Cependant, alors que la création de Luke Cage et l’attribution de sa propre série aurait put être une manœuvre humaniste, progressiste et une marque de tolérance, je suis navré de vous dire qu’il n’en est rien… En fait en créant Luke Cage, Marvel surfait carrément sur un mouvement de mode majeur dans la culture américaine des années 70′: La Blaxploitation.blaxploitation La Blaxploitation est un mouvement ayant parcouru le cinéma Américain des années 1970 . Il consistait, en gros, à faire des film de noirs, par des noirs, pour des noirs. Tout ça en reprenant tous les thèmes qu’on pensait chers au « noir moyen » et en utilisant une palanquée de clichés et de stéréotypes plutôt honteux. Le terme Blaxploitation a été galvaudé avec le temps et sert parfois à définir n’importe quelle fiction ayant un héros noir. Certains voyaient la Blaxploitation comme une marque d’indépendance et de libération, d’autres y voyaient une manœuvre ségrégative organisée par des blancs: « pour éviter qu’ils envahissent NOTRE culture, on va leur en créer une rien qu’à eux » auraient-on put entendre. Et bien Luke Cage est symptomatique de ce genre de mouvement. Il fallait pousser les noirs à acheter des comics et pour ça on a créé un héros noir, qui évolue au côté d’autres noirs, qui combat soit des gangsters, soit des racistes, et tout ça dans un Harlem haut en couleurs et déjanté. D’ailleurs les débuts de Luke Cage sont assez caricaturaux de l’image que se faisaient les auteurs de ce genre de personnage. Il fallait d’ailleurs absolument le faire jure (car c’est bien connu tous les noirs sont grossiers). 3660907-lukecage1Mais, comme on n’a pas le droit de mettre de gros mots dans un comics e 1972, on a inventé le fameux « Sweet Christmas ! », devise du personnage qu’il prononce encore parfois.

Cette stratégie s’est arrêtée quand, voyant les ventes diminuer, Marvel a lié Luke Cage (tentative de surfer sur la blaxploitation) avec Iron Fist (tentative de surfer sur la popularité du Kung-Fu et de Bruce Lee). L’union, pourtant très improbable, a eu un succès fou et a permit de sortir Cage de ce monde de clichés et de stéréotypes. De plus si Cage a eu une si brillante carrière, c’est sans doute parce que Marvel cherche à s’excuser pour ce genre de pratiques. Pendant un temps Luke Cage a été un des supers-héros les plus importants de l’univers Marvel, leader des Vengeurs et premier afro-américain à avoir sa propre série. En plus il est sympathique et a de chouettes pouvoirs. C’est vraiment un tout petit super-héro qui visait un publique de niche et qui semblait n’avoir aucun potentiel qui a réussi à se hisser en haut de l’échelle. En plus aujourd’hui on ne se demande plus pourquoi Cage est noir, c’est un super-héro comme les autres et c’est tout, mais ça n’a pas toujours été évident. Et c’est pour ça que c’est important de se pencher… sur cette Incroyable Histoire.

maxresdefault (1)PS: L’acteur incarnant Cage dans Jessica Jones est juste parfait pour le rôle,

PPS: Rendez-vous fin 2016 pour la série Luke Cage.


Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de