[vc_message color= »info »]Attention, cette critique est purement subjective et ne concerne que le point de vue de l’auteur comme chaque critique disponible sur Erreur42.[/vc_message]

Si vous êtes de ceux qui ont acheté Arkham Knight et que vous avez synchronisé le jeu avec votre compte WBID (Warner Bros ID) vous avez obtenu un costume bizarre qui s’appelle Batman Chevalier de Gotham. On m’a beaucoup dit que c’était un skin fait spécialement en opposition avec Arkham Knight. Mais moi qui sait tout, dans ma suprématie intellectuelle, je sais que ce n’est pas la réponse. Et croyez moi, j’aurais préféré ne pas savoir. Parce que, une fois n’est pas coutume, je n’aime vraiment pas ce dont on va parler. C’est encore plus étonnant parce qu‘on va parler de Batman. Et moi j’adore Batman. Mais là… non!

Bon, si je vous dis qu’il va être question d’un dessin animé  Batman, vous vous dites « à chouette, on va parler du dessin animé de 1992, ça me rappelle mon enfance. Et bien non on va parler d’un mauvais dessin animé. « Oh bah t’es dur avec elle! La série de 2004 est un peu moche mais elle est pas si mauvaise ». Non mais t’es toujours à coté de la plaque, voix chiante et inculte dans ma tête! On va partir dans le dernier pays où on devrait aller en parlant de Batman et de comics: LE JAPON si cher à Antoine Daniel.

On est en 2008. On jouait à GTA IV et FFXIII et MARVEL initiait son MCU avec Iron Man. Batman Begins et the Dark Knight sont tous deux sortis et ont été des cartons commerciaux. C’est alors que DC comics se dit que ça serait peut être une bonne idée de commander un dessin animé qui ferait la liaison entre les deux films. En soit pourquoi pas… mais pourquoi, POURQUOI OH CIEL POURQUOI AVOIR FAIT APPEL A DES STUDIOS JAPONAIS. J’ai rien contre les mangas, même si à part Death Note et les Chevaliers du Zodiac c’est pas trop mon truc, mais pour Batman! C’est presque aussi adapté qu’un jeu de tir Final Fantasy 7. Euh attendez…

Donc Batman; Gotham Knight est une série d’OAV de 6 épisodes avec un episode par Production I.G., 2 épisodes par Studios 4°, 2 épisodes par Madhouse et un épisode par Bee Train. Je pense que vous avez compris que je n’aime pas cette série. Je n’aime pas 5 épisodes sur 6. Donc on va voir ce que ça donne.

L’épisode 1… n’est pas le pire. Il y a une bonne idée. En effet l’histoire est racontée par quatre adolescents/ enfants qui décrivent le combat entre Batman et un mystérieux adversaire. On comprend finalement qu’ils racontent tous une histoire complémentaire. A la fin le quatrième enfant sera sauvé par Batman et déclarera donc avoir une histoire lui aussi. Et si j’ai pas trop de dégout contre ce premier épisode, c’est pour son idée centrales: chaque jeune a compris différemment ce qu’il a vu. C’est pourquoi chacun décrira le héros différemment. L’un dira avoir vu une  créature cauchemardesque aux supers pouvoirs surnaturels, le deuxième comme une chauve souris géante et le dernier comme un robot. Et ça… bah c’est pas mal. Le lien entre l’imaginaire enfantin et les méthodes de Batman est bien traité et je trouve ça plutôt interessant. Mais je penses que vous commencez à saisir le problème. Je vous laisse méditer là dessus on débrief plus tard.


Voila l’épisode que j’aime bien. On y retrouve deux flics: Anna Ramirez et Chris Allen, qui sont en désaccord sur un sujet: Anna soutient Batman alors que Chris le condamne. Ils escortent un criminel arrêté par Batman. Sur le retour il tombent au milieu d’un confrontation entre deux mafias. Une fusillade éclate, un incendie se déclenche et Batman est obligé d’intervenir pour sauver les représentants de la loi. Je l’aime bien parce qu’il a pas le même défaut que les autres. De plus j’aime bien le débat sur la légitimité de Batman et faire parler des policiers rend la question encore plus intéressante. Et puis franchement la scène d’action est vraiment top. Mais attention, je l’aime bien à l’échelle de l’animé. Je lui reproche quand même de ne pas avoir d’histoire et de nous montrer un Batman plat et vide.

Encore une fois un épisode un peu moins bon que le deuxième mais quand même pas bien méchant, même si Bruce Wayne a l’air d’avoir 12 ans et que la moitié de l’épisode qui est dédié à un match de golf dont on se fout. On y retrouve Mr. Fox qui a inventé un champ de force magnétique pouvant dévier les balles. Bruce le teste sur le terrain mais le bouclier marche tellement bien qu’une balle déviée blesse mortellement un voyou. Batman va donc tout faire pour l’amener à l’hôpital avant qu’il ne soit trop tard mais devra abandonner cette protection pourtant bien pratique. Bon pourquoi cette épisode ne me plait pas? Déjà ce costume devrait être interdit par la loi. On dirait plus PigeonMan que Batman. Ou une version alternative de OwlMAn… ce qui est tout aussi nul. En plus Batman à l’air lourd, pataud et encombré. Il est lent et se met à crier dés qu’il bouge. C’est chiant. Enfin cet épisode est sans intérêt. On nous répète juste que Bruce ne veut tuer personne, ce qui est la base de Batman. Ils ajoutent un élément pour le retirer juste après… c’est presque un aveu de leur inutilité. De plus, dans l’épisode 2, la fusillade était quand même une scène mémorable. Là il y a rien. cet épisode c’est le vide.

Je pense qu’il est temps de vous dire ce qui ne va pas depuis le début. Je pense que c’est les premiers mots qui sont sortis de votre bouche en voyant l’épisode 1: « AAAH!! C’EST HYPER MOCHE!!! ». Et de fait c’est vraiment moche. C’est animé n’importe comment, les perspectives sont plus qu’approximatives, les effets sont d’un mauvais gout consternant les couleurs sont vomitives et les visages… par Crom les visages… ils vous hanterons jusqu’à la fin de votre vie. Certains plans ressemblent au fils illégitime de Bacon, Gaudi et Picasso. Et du coup même quand ce qui est raconté est interessant on profite pas puisqu’on a l’impression d’être en plein cauchemar. Dans cet épisode Batman poursuit Jonathan Crane alias l’épouvantail. Il aura du mal à l’atteindre, devant en découdre avec Killer Croc et son armée de clodos défoncés. Déjà, alors que c’est la suite de Batman Begin, pourquoi l’épouvantail n’est pas le même? Si quelqu’un a la réponse, qu’il se fasse connaitre. Je lui donnerais un cookie. Killer Croc a un design dégueux (il a pas de jambes), le scénario a aucun sens, bref c’est très décevant.

Je vais être honnête avec vous… si j’ai hésité à faire ma chronique sur cette série c’est à cause de cet épisode. Je sais pas quoi dire… C’est vraiment pas bien. Et j’ai vraiment pas envie d’en parler. Donc je vais enfoncer des portes ouvertes et puis on va vite fais passer au suivant. Le début fait aucun sens. Batman il controle pas les chauves-souris et encore moins les envoyer sur les gens. En suite il a une armure donc il peut pas la déchirer comme ça. Quand t’as une petite capsule, tu peux pas la transformer en une grosse galette, c’est scientifique. Ce flash back est chiant et cette fin pseudo philo-drama-psychologique est nulle et ridicule. Et c’est toujours moche. Donc bref, j’ai été patient avec lui mais là il s’est trop foutu de moi.

Dernier épisode à ce jour et je l’espère jusqu’à la fin des temps. On y rencontre Deadshot, un assassin tireur d’élite aux capacités presque surnaturelles. Il est  engagé pour tuer Jim Gordon mais, étant confronté à Batman, il changera de cible et s’en prendra au justicier. Brisons le suspense tout de suite: c’est moche. Batman a un visage super bizarre, on dirait qu’il a en permanence un sourire de psychopathe. Le look de Deadshot est affreux et pour un mec qui met un headshoth à 10km tout en touchant un verre de champagne,  il loupe beaucoup Batman dans le combat final, alors qu’ils sont presque au corps à corps. Je suis pas un spécialiste en tir  mais quand t’es le meilleur tireur du monde, tu dois être foutu de te dire « Tiens, il est en train de sauter, je vais tirer là où il va ». Et ceux qui disent que sinon il y avais plus d’histoire, ça aurait un peu forcé les scénaristes à être plus imaginatifs. Et puis pourquoi nous faire tout une histoire sur un bouclier par balle si son costume les arrêtés aussi bien? Pourquoi, alors qu’il a toujours détesté ça, Bruce se découvre une passion pour les armes à feu? Pourquoi j’ai tout regardé? Où est le Joker? Tant de questions dont l’absence de réponses ne me dérange pas. Parce que c’était nul à chier.

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de