Ce week-end s’est déroulé la Made In Asia, une convention annuelle sur la culture asiatique à Bruxelles, au cœur de l’Europe. Le salon s’étalait, comme l’année dernière, sur 5 halls du Palais des expositions de Bruxelles pour accueillir tout un assortiment d’exposants, d’activités et de stands. J’ai donc eu la chance de pouvoir m’y rendre pour la 3ème fois mais cette fois-ci en étant accrédité presse !

Le Hall 5, le monde des dépenses

En passant l’entrée principale, nous arrivons dans le Hall 5, celui des boutiques qui, cette année, étaient au nombre de 214 (oui j’ai compté…) ! De quoi vous occuper (ou vous rendre fou). Nous étions présents sur les 3 jours du salon et nous avons donc eu le temps de faire plusieurs fois le tour de toutes ces boutiques qui se divisent en plusieurs catégories.

Premièrement : les figurines. Il y en avait PARTOUT ! Mais attention à l’arnaque: les mêmes figurines sont vendues dans les différentes boutiques… à des prix différents ! Allant parfois d’un simple écart de 5€ au double du prix de base, il est donc primordial de comparer avant tout achat pour ne pas se sentir volé en voyant son dernier achat à moitié prix sur un autre stand (je parle en connaissance de cause).

Le deuxième type de stand : les librairies. Pour moi la Made In Asia est tout simplement le meilleur endroit de Belgique pour acheter ses mangas à prix réduits. Chaque stand avait des réductions et des spécialités différentes: 5€ le tome, d’autres 3+1 gratuits…. Si vous êtes comme moi, c’est à dire un débile profond qui dépense plusieurs mois de travail pour acheter la série complète (ou presque) d’un manga d’un coup, alors cet événement est fait pour vous !

Les produits dérivés étaient aussi au rendez-vous avec toutes sortes d’objets comme les classiques tapis de souris « boobs » ou encore des déguisements, jouets, pins, peluches ou les fameuses répliques de katana. Des stands un peu plus « indés » étaient également présents ainsi que des artistes exposants leurs créations et leurs projets.

Le Hall 4, le monde japonais

En allant dans le Hall 4, vous tombiez sur le village Cosplay mais également sur quelques stands de dédicaces comme celui du dessinateur Takahiro Oba de « Sky High Survival » ou encore celui du Character Designer de « One Punch Man », Chikashi Kubota.

Mais c’est aussi dans ce hall que l’on pouvait visiter le musée « One Piece » de One Piece Passion. Un lieu incroyable que tout fan de « One Piece » se doit d’admirer de par le travail qui a été effectué. Cette année, ce musée a collaboré avec Mes amis de ma déesse qui eux aussi nous ont époustouflés avec leurs sculptures splendides.

Le Hall 6, le monde des Youtubers et des jeux de sociétés


Comme chaque année, la Made In Asia a invité un panel de YouTubers pour signer des dédicaces et rencontrer leur public. Pour cette édition, une trentaine de créateurs ont répondu à l’appel et l’organisation a fait de net progrès sur ce point là: en effet en 2015 les horaires de dédicaces n’étaient pas respectés et les infrastructures étaient rapidement débordées. Des problèmes qui avaient été plus ou moins réglés en 2016 et qui sont complètements absents de cette édition 2017.

Ce hall accueillait également un lieu entier consacré aux jeux de sociétés, « Cartes Pokemon », « Warhammer » et de nombreux jeux indés.

Le Hall 8, le paradis des papilles 

Comme dans de nombreuses conventions la nourriture proposée dans le Palais est comment dire… mauvaise. L’organisation ne s’en cache pas mais pour combler ce « manque gustatif » des visiteurs, ils ont mis en place de nombreux stands de nourriture japonaise. On avait donc droit à des Origamis, des pains japonais ou encore des burritos sushis. Un grand pas en avant pour la nourriture sur le salon mais pas pour nos portefeuilles, les produits étant plutôt chers.

Le Hall 7, t’es dans l’game

On ne change pas une équipe qui gagne: comme l’année dernière, Youplay et Made In Asia se sont associés pour former une seule et grande convention. Le Hall 7 était donc organisé par Youplay et l’on pouvait y retrouver des dizaines de stands consacrés à l’univers du jeu vidéo.

Une bonne occasion de tester la Nintendo Switch le jour de sa sortie avec le jeu Mario Kart 8 Deluxe (sympa mais sans plus), 1-2 Switch (vraiment pas terrible) mais également le nouveau Zelda (malheureusement pas sur Switch mais sur Wii U). De nombreux stands proposaient de jouer sur des bornes d’arcades, de quoi s’amuser seul ou à plusieurs sur des jeux-vidéos des années 80 ou 90.

Mais le Hall 7 était aussi un lieu de tournois ! Tekken, Minecraft, League Of Legend, Overwatch ou encore le classique Counter-Strike étaient au rendez-vous avec des lots à la clé ! Enfin des casques de réalité virtuel étaient disponibles sur le salon avec un résultat plutôt amusant mais une file d’attente interminable.

Cette édition 2017 de la MIA était plus que réussie: elle grandit et se professionnalise d’année en année et l’évolution est notable et appréciable. Le salon aura réuni plus de de 78.000 visiteurs sur les 3 jours, on vous donne donc rendez-vous l’année prochaine pour l’édition 2018 ou le 7 et 8 octobre à Namur pour la Retro Made In Asia !