CET ARTICLE EST GARANTI 100% SANS SPOILER

Toutes les fins de mois nous reviendrons sur les films sortis ce mois-ci ou à la fin du mois précédent que nous avons pu découvrir en salle où sur Netflix. Nous vous recommanderons nos coups de cœurs et vous mettrons en garde contre les films ayant échoué à nous convaincre en espérant vous donner une carte pour vous repérer dans la jungle luxuriante des sorties ciné et VOD.

Le mois de Janvier a été riche et intense. Les films sont classés du moins bien noté au mieux noté.


Forgiven

Forgiven revient sur la mission « Vérité et Réconciliation » dirigée par Desmond Tutu, chargé d’assurer une transition et réinsertion juridique en Afrique du Sud à la fin de l’apartheid. Le film ne fait pas honneur à son sujet passionnant. Une intrigue laborieuse, une réalisation inégale, une structure chaotique, un dernier acte raté et un travail du son abominable viennent considérablement alourdir le film. Il est tout de même sauvé du désastre par quelques jolies scènes, de beaux dialogues et le duo d’acteurs de tête.

Note : 5/10 – avis de Baptiste


The Front Runner

Film historico-politique, The Front Runner marque surtout par son manque d’intérêt. Ultra conventionnel dans son histoire et sa réalisation, c’est un film parfaitement attendu qui raconte son histoire comme par automatisme. Le sujet est intéressant et traité avec rigueur mais jamais avec une identité artistique notoire. Même Hugh Jackman semble tourner en rond dans son personnage.

Note : 5/10 – avis de Baptiste


Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald

Malgré un premier opus plaisant sans être marquant, le retour des Animaux Fantastiques rate complètement sa cible et se permet même d’annuler purement et simplement les événements du premier. Relayant ses véritables points forts – justement, les animaux fantastiques, et Norbert Dragonneau – au second plan pour se concentrer sur une histoire faussement complexe et au goût de déjà-vu.


Note : 5,5/10 – avis de Quentin


Glass

Avec Glass, M. Night Shyamalan donne une suite ni attendue ni demandée à son film Incassable. Film de super-héros assez basique, Glass aurait pu être sympathique s’il n’avait pas eu l’ambition d’être méta et original. Il ne réalise jamais ses promesses, semble ne pas maîtriser son sujet et est considérablement alourdi par un scénario trop bête.

Note : 5,5/10 – avis de Baptiste


Creed 2

Lire la critique complète

Note : 6/10 – avis de Baptiste


Eric Clapton : Life in 12 Bars

Lire la critique complète

Note : 6/10 – avis de Adrien


Les Fauves

Un autre thriller semi-fantastique avec Laurent Lafitte exactement dans le même ton que L’Heure de la Sortie, en sensiblement moins convaincant. Une bonne photographie et une réalisation au service de l’ambiance sauve le film. Il est, sinon, considérablement alourdi par une écriture dénuée de naturel, un sens confus, une intrigue qui gère mal son mystère et des performances inégales.

Note : 6/10 – avis de Baptiste


Bumblebee

Énième épisode de la saga TransformersBumblebee en est tout de même le premier spin-off. C’est une sympathique comédie d’action sur fond de 80’s, ressemblant volontairement, dans son schéma narratif, à E.T.. Les scènes d’actions sont convaincantes, le film est un bon divertissement efficace, sans autre prétention.

Note : 6,5/10 – avis de Baptiste


FYRE : Le meilleur festival qui n’a jamais eu lieu

Histoire peut-être trop hallucinante pour un documentaire aussi court, menant inévitablement à des parties très denses. FYRE : Le meilleur festival qui n’a jamais eu lieu est un condensé d’avidité, nous poussant même à douter de la véracité des faits présentés. Conventionnel dans sa forme, il reste néanmoins tout aussi passionnant que son histoire.

Note : 6,5/10 – avis de Quentin


Une femme d’exception

Un biopic de Ruth Bader Ginsburg, mythique juge de la Cour Suprême américaine engagée dans la lutte anti-sexisme. Il s’agit d’un film très classique et trop verbeux, dissertant sur son sujet parfois sans cérémonie mais qui reste intéressant grâce à de bonnes performances par un casting de luxe.

Note : 6,5/10 – avis de Baptiste


Aquaman

Le plus gros succès de l’histoire de l’univers cinématographique DC ne sera ni le plus beau, ni le mieux écrit ou interprété. Mais il aura pourtant le mérite de réussir à créer une dynamique et une énergie sans faille, faisant d’Aquaman un film particulièrement kitsch mais terriblement plaisant. Malgré l’enterrement pur et simple de tout le travail amorcé par Snyder avec Man of Steel et Batman V Superman.

Note : 7/10 avis de Quentin


L’Ange

L’Ange est un thriller montrant les crimes d’un cambrioleur et tueur en série argentin. Assez intense, coloré et pêchu, le film convainc par son ambiance visuelle et son personnage intéressant parfaitement joué. Il est cependant trop superficiel sur certains points de l’intrigue et de développement des personnages, qui semblent pourtant importants.

Note : 7/10 – avis de Baptiste


La Mule

Clint Eastwood représente à lui seul une institution à Hollywood. À la fois devant et derrière la caméra, ce qui est impressionnant pour un homme de son âge, il revient pour un thriller feutré. C’est un voyage à travers les yeux d’un vieillard déphasé dans le monde moderne, un témoignage de sa compréhension et incompréhension. Seuls problèmes : un classicisme parfois lassant, des seconds rôles peu convaincants et un rythme traînant.

Note : 7/10 – avis de Baptiste


Si Beale Street pouvait parler

Il s’agit du nouveau drame de Barry Jenkins, oscarisé pour Moonlight. C’est une belle histoire dramatique tirée d’un roman du génial James Baldwin. Filmé avec modernité, interprété avec justesse et écrit avec sensibilité, le film ne manquera pas d’émouvoir. On déplore cependant une grande retenue par rapport au texte du roman, un rythme parfois inégal et un certain manque d’originalité qui empêche le film d’être aussi marquant qu’on le souhaiterait.

Note : 7/10 – avis de Baptiste


Green Book

Green Book est un peu l’archétype du film américain. Un road trip dans le sud profond qui traite de l’amitié, du racisme et d’émigrations. Tous les grands thèmes du film Hollywoodien sont mobilisés et avec eux ses forces et ses faiblesses. Parfaitement rythmé, joliment écrit avec de beaux dialogues et sublimement interprété, Green Book ne se démarque pas par sa réalisation, pèche par sa prévisibilité et sa fin franchement lourde.

Note : 7,5/10 – avis de Baptiste


Sorry to Bother You

Satire sociale et politique menant multifacettes, Sorry to Bother You est un film fourmillant d’idées et d’intentions. Traitant du monde du travail et du commerce, de l’art, du racisme, du syndicalisme… Cette richesse de propos est à la fois sa force et sa faiblesse car elle cause une certaine confusion. Quoi qu’il en soit c’est drôle, original, bien filmé et bien joué avec des retournements vraiment surprenants.

Note : 7,5/10 – avis de Baptiste


Bienvenue à Marwen

Bienvenue à Marwen est réalisé par Robert Zemeckis, brillant réalisateur derrière Forrest Gump ou encore la saga Retour vers le futur. Portrait bouleversant d’un homme brisé qui tente tant bien que mal de tenir le coup par l’art. Le film est porté par un personnage décalé magnifiquement interprété par Steve Carell et par son univers visuel original. Cependant il souffre d’un manque de subtilité et d’une mauvaise mise en valeur de l’émotion dans son dernier acte.

Note : 8/10 – avis de Baptiste


L’Heure de la Sortie

Le cinéma français réussit encore à nous surprendre avec des films de genre radicaux. Maîtrisant parfaitement son ambiance tendue tout du long, distillant un fort malaise tant par le jeu des acteurs que par la réalisation, L’Heure de la Sortie ne laisse pas indifférent. C’est également un exercice allégorique. Fascinant.

Note : 8/10 – avis de Baptiste


Edmond

Alexis Michalik adapte ici sa pièce événement au cinéma. Énorme succès sur les planches, Edmond est également un plaisir à savourer sur les écrans. Narrant l’histoire de la création de la plus belle pièce de tous les temps, il s’agit d’un très beau film, déclarant son amour à l’art, au théâtre et au beau texte d’Edmond Rostand. De bons moments de comédies et d’excellents acteurs viennent parfaire le tableau. On déplore tout de même l’écriture embarrassante des rôles féminins.

Note : 8/10 – avis de Baptiste


Border

Remarqué dans la sélection Un Autre Regard au dernier Festival de Cannes, Border est un film scandinave absolument unique. Réinterprétant les mythes nordiques, une expérience allégorique observant, à travers le spectre de la primitivité, toutes les constructions de notre société. Questionnant le genre, la sexualité, la race, la famille, le travail, la justice… Un film incroyablement riche et sans égal pour mettre mal à l’aise.

Note : 8/10 – avis de Baptiste


Another Day of Life

Another Day of Life est absolument magnifique. Il s’agit d’un film d’animation sur un reporter pendant la guerre civile en Angola. Très juste et percutant dans son fond politique, le film devient parfaitement saisissant dans ses moments d’excentricité visuelle incarnant les émotions du personnage. L’animation a un style original qui lui permet, justement, ces moments de symbolisme grandiose. En sus l’écriture est excellente et les séquences en prises de vue réelles renforcent l’aspect documentaire.

Lire la critique complète

Note : 8,5/10 – avis de Baptiste

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de