Au mois de mai, nous avons été bien occupés avec le Festival de Cannes. En contrepartie, ça aurait été un mois riche en séances et en découverte ou nous avons préparés nos cartouches de recommandations pour les années à venir. Plus que jamais,nous sommes armés à vous dire ce qui était bon et ce qui l’était moins en salles et en VOD en mai 2019 ; alors suivez nous !

Les notes sont données par le rédacteur ou la rédactrice qui a écrit la review. Les films sont classés du moins bien noté au mieux noté.


Cœurs Ennemis

Coeurs Ennemis est un film comme on ne devrait plus en faire. C’est un mélodrame ridicule sans inspiration ni originalité. Il condense deux films en un seul et réussit l’exploit de les rater les deux. D’abord une romance éculée, vue et revue, nourrie de sentiments fades et de performances stéréotypés, ensuite un film d’espionnage tout aussi cliché et d’autant plus nanardesque. Nous rappelant les pires années du cinéma Hollywoodien, il n’y a rien de bon à tirer de ce navet.

Note : 2/10 – Noté par Baptiste


Hellboy

A première vue, le projet de Neil Marshall s’avérait d’une étrangeté à toutes épreuves. Passant derrière les deux petites pépites de Del Toro, ce Hellboy 2019 avait pour objectif de dépoussiérer le mythe sans pour autant le dénaturer. Cependant, c’était sans compter sur le rendu final de cette nouvelle adaptation des comics : des effets spéciaux à la ramasse, un scénario infernal et pour couronner le tout, un personnage principal totalement dénaturé, à l’image du héros cliché contemporain. Ainsi, en échouant dans son principal objectif, Hellboy, version Neil Marshall n’est rien de plus qu’un énième produit d’usine dont la qualité n’a d’égal que sa futilité.

Note : 3/10 – Noté par Lucas



Le Jeune Ahmed

Le nouveau film des frères Dardenne, récompensé par le prix de la réalisation au festival de Cannes, est très loin d’atteindre le niveau des honneurs qui lui sont faits. S’attaquant à un sujet incroyablement délicat presque impossible à traiter avec justesse, le film prend tant de précautions qu’il finit par ne plus rien dire, ou alors l’inverse du message souhaité, dans des dangereuses dérives politiques. Mal joué et filmé avec un naturalisme facile et peu inspiré, il n’y a pas grand chose à sauver dans ce film supposément social paresseux et convenu.

Note : 5/10 – Noté par Baptiste


Godzilla II – Roi des Monstres

Cinq ans plus tôt, le lézard le plus titanesque du cinéma faisait son retour sur nos écrans, démolissant tout ses concurrent au box-office. Ainsi, ce troisième volet du monstervers de Warner (après Kong : Skull Island) nous promettait un spectacle hors du commun avec des visuels à couper le souffle. Mais finalement, c’est bien la seule chose à retenir de ce projet mené par Michael Dougherty, car si il est évident que l’action est nettement plus impressionnante dans celui-ci, il est également indéniable que le film endosse un scénario brouillon, voir ridicule. Finalement, ce Godzilla II tient malheureusement toutes ses promesses : plus spectaculaire, mais beaucoup moins inspirant.

Note : 5/10 – Noté par Lucas


The Dead Don’t Die

Lire la critique complète

Note : 5,5/10 – Noté par Baptiste


Sibyl

Véritable star du moment : Virginie Efira collabore avec Justine Triet pour la deuxième fois après Victoria. Sur la papier Sibyl avait tout pour plaire : du casting exemplaire au scénario intriguant. C’est dans l’exécution que la déception frappe, finalement très anecdotique et creux : les personnages semblent tourner en rond et le film se perd dans des intrigues futiles et secondaires sans jamais emporter le spectateur avec lui.

Note : 6/10 – Noté par Quentin


Aladin

Lire la critique complète

Note : 6/10 – Noté par Lucas


Duelles

Duelles est un film français racontant une animosité naissante entre deux femmes dans une banlieue pavillonnaire américaine des 50’s et, malgré sa différence avec ce qu’on voit habituellement dans le cinéma français, il ne convainc qu’à moitié. Se revendiquant de Hitchcock, le film met la barre trop haut et n’est pas au niveau avec son montage mou, son intrigue qui se désamorce en permanence et ses performances trop inégales. S’il n’est pas dénué d’intérêt, le film n’atteint pas le niveau de son maître.

Note : 6/10 – Noté par Baptiste


John Wick Parabellum

S’annonçant comme le dernier volet d’une trilogie portée par l’indétrônable Keanu Reeves, John Wick Parabellum avait cependant la lourde tâche de faire mieux que ses prédécesseurs. Pourtant, c’est bien avec brio que Chad Stahelski nous emporte une nouvelle fois dans une chasse à l’homme endiablée où les faux pas n’ont pas leur place. Même si l’omniprésence d’action pourra en laisser plus d’un sur la touche, ce troisième volet parvient à surprendre, tant dans sa composition que dans son esthétisme. On en redemande !

Note : 7/10 – Noté par Lucas


Pokémon Detective Pikachu

Un univers qu’on ne présente plus avec une aventure au schéma des plus classiques. Si l’adaptation ciné du jeu vidéo ne sort pas de l’ordinaire dans sa narration, il serait dommage de passer à côté. Une ingéniosité dans la présentation d’un monde merveilleux qui rattrape la prestation des acteurs pour le moins passable, excepté Ryan Reynolds qui double Pikachu. Entre hommage aux films noirs, humour ravageur et création 3D séduisante, le film réussit le pari du blockbuster familial, sans tomber dans le fan service à outrance.

Note : 7/10 – Noté par Azucena


Séduis-moi si tu peux ! 

Croiser un film politique et une comédie romantique n’était pas un choix évident. Choisir comme couple Charlize Theron et Seth Rogen encore moins. Et pourtant, l’audace se trouve aussi dans l’écriture. Avec un humour ravageur (et ravagé), le long-métrage dépeint un portrait sarcastique de la politique et de la crise des médias sans oublier de soigner les relations entre ses personnages. Sans tomber dans les clichés malgré une trame assez codifiée. Une agréable surprise.

Note : 7,5/10 – Noté par Azucena


Booksmart

Deux lycéennes la tête coincée dans leurs bouquins découvrent qu’il est possible de réussir ses études tout en s’amusant. Elles décident donc de rejoindre la dernière soirée de l’année avant leur remise de diplôme. Si les similitudes avec Supergrave sont évidentes, cette comédie indépendante, première réalisation d’Olivia Wilde connue pour son rôle de Numéro 13 dans Dr House (entre-autres) est une oeuvre parfaitement modernisée. Pop, drôle et consciente à l’image de ses deux héroïnes, l’aventure d’une nuit retrouve les thématiques classiques du teen movie, tout en proposant une mise en scène délurée. À voir !

Note : 7,5/10 Noté par Azucena


Rocketman

Si les films musicaux reviennent sur le devant de la scène depuis le succès de La La Land, les comédies musicales reprenant le concept de « music hall’ à proprement parler ont toujours eu plus de mal à s’imposer auprès du grand public (et ce malgré le succès surprise de The Greatest Showman l’année dernière). Alors quand un blockbuster de la qualité et de la créativité de Rocketman arrive jusque dans nos salles, on ne peut qu’encourager une démarche si noble, aussi bien dans sa forme que dans son fond, portée par des prestations exceptionnelles et des acteurs en grande forme.

Note : 8/10 – Noté par Quentin


Douleur et Gloire

Lire la critique complète

Note : 8/10 – Noté par Baptiste


Le Visionnage du Mois

Dans cette rubrique, les rédacteurs et rédactrices ont l’opportunité de revenir sur un film qui n’est pas une sortie récente mais qu’ils ont visionné ce mois-ci, qui leur a plu ou les a intéressé, et qu’ils souhaitent recommander.

Toute l’Histoire de mes Échecs Sexuels

A Complete Story of my Sexual Failures c’est là où les documentaires vont pour mourir. Chris Waitt, cinéaste indépendant entreprend d’interviewer ses exs pour savoir ce qui cloche chez lui. Entre harcèlement, agressions, manque de professionnalisme, errance et indécence, ce film est autant un documentaire sur les relations toxiques et les gens qui les font que sur comment ne PAS faire un documentaire… et pourtant c’est excellent. Une formule mystérieuse, un film unique à prendre avec des pincettes tout de même. – Recommandé par Baptiste

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de