[vc_message color= »success »]Cet article est garanti 100% sans spoiler ![/vc_message]

[vc_message color= »info »]Attention, cette sélection est purement subjective et ne concerne que le point de vue de l’auteur comme chaque sélection disponible sur Erreur42.[/vc_message]

L‘Heroïc Fantasy, bien qu’elle ait donné naissance à des chefs-d’oeuvre de la littérature, est un genre cinématographique peu exploité et peu glorieux. En effet produire un film d’Heroïc Fantasy coûte cher en décors, costumes et effets spéciaux et on tombe vite dans du kitsch dégoulinant, comme le prouve la légion de nanars médiévaux des années 80 (Kalidor, Krull ou Deathstalker pour ne citer qu’eux). Mais dans les noirceurs de la médiocrité, les éclairs de génie ne brillent que plus fort ! Et c’est pourquoi, pour la sortie du Roi Arthur- La légende d’Excalibur de Guy Ritchie, nous avons décidé de nous pencher sur les meilleurs films d’Heroïc Fantasy.

5. Willow (1988)

Il était une fois un royaume peuplé de petits habitants appelés les Nelwyns. Ce peuple paisible était dominé de temps immémorial par les Daikinis, gens de grand taille gouvernés par la cruelle reine Bavmorda. Or il advint qu’un prophète annonçât la naissance d’une princesse appelée à détrôner Bavmorda. La terrible reine ordonna alors de tuer céans tous les nouveaux-nés du royaume. Elora échappa au massacre et ce fut Willow, un jeune Nelwyn féru de magie, qui la recueillit. Mais Bavmorda n’avait pas dit son dernier mot…

Action, humour et aventure à la carte dans ce classique des années 80. Imaginé par George Lucas et réalisé par Ron Howard, ce film penche vers le féérisme avec ses environnements bucoliques et ses créatures fantastiques. Bien que les années aient été sévères avec Willow, les effets spéciaux étaient à l’époque révolutionnaires (notamment pour le morphing), et le film reste très agréable à regarder !


4. Sacré Graal (1975)

Le roi Arthur et les Chevaliers de la Table Ronde se lancent à la conquête du Graal, chevauchant de fantomatiques montures dans un bruitage de noix de coco cognées. La petite troupe va devoir passer mille épreuves, dont un chevalier à trois têtes, des jouvencelles en chaleur, voire même un terrible lapin tueur.


Le meilleur film des Monty Python, à n’en pas douter ! Sacré Graal tourne en dérision le mythe Arthurien et les épopées de fantasy dans un univers délirant où le ridicule ne tue pas (et donc rend plus fort). En résulte un film hilarant qui pose un regard différent, à la fois critique et amoureux, sur le genre de la fantasy. Pour plus de rigolade, se tourner vers la série Kaamelott, la suite spirituelle made in France de Sacré Graal.


3. Princesse Mononoké (1997)

Au XVe siècle, durant l’ère Muromachi, la forêt japonaise, jadis protégée par des animaux géants, se dépeuple à cause de l’homme. Un sanglier transformé en démon dévastateur en sort et attaque le village d’Ashitaka, futur chef du clan Emishi. Touché par le sanglier qu’il a tué, celui-ci est forcé de partir à la recherche du dieu Cerf pour lever la malédiction qui lui gangrène le bras.

Ce grand classique d’animation nippon, en puisant dans la mythologie et l’imaginaire collectif japonais, contribue à un renouvellement du genre de la fantasy. La confrontation violente de l’Homme et du Merveilleux débouche sur un film splendide, à la fois poétique et épique. Comme à son habitude Hayao Miyazaki réalise un film d’animation époustouflant d’inventivité et de beauté.


2. Conan le Barbare (1982)

Encore enfant, Conan assiste impuissant au massacre de ses parents par le cruel Thulsa Doom, et est réduit en esclavage. Enchaîné à la roue de douleur, il y acquiert une musculature peu commune qui lui permet, adulte, de gagner sa liberté comme lutteur. Désireux d’assouvir sa soif de vengeance, il part accompagné de deux voleurs, Subotai et Valeria, à la recherche de Thulsa Doom…

Sache, ô prince, que ce film est véritable chef d’oeuvre. John Milius s’inspire des écrits de Robert E Howard, auteur pilier de la fantasy moderne, pour livrer une fresque épique et dramatique d’une puissance rare. Que ce soit pour ses visuels forts, son propos bien plus intelligent qu’il n’y parait ou sa bande-originale d’anthologie, Conan le Barbare est un film résolument culte, à voir absolument.


1. Le Seigneur des Anneaux – Trilogie (2001-2003)

Se déroulant dans le monde fictif de la Terre du Milieu, les trois films suivent le hobbit Frodon Sacquet  alors que lui et les autres membres de la Communauté de l’Anneau s’engagent dans une quête pour détruire l’Anneau unique, et ainsi provoquer la chute de son créateur, Sauron.

Trois films pour les gouverner tous, trois films pour les trouver tous, trois films pour les amener tous et dans les ténèbres les lier… En tête du classement on trouve bien évidement la trilogie Le Seigneur des Anneaux par Peter Jackson. D’après la saga de J.R.R Tolkien, oeuvre fondatrice, cette trilogie est sans aucun doute un des projets les plus ambitieux de l’histoire du cinéma. Avec un budget total de 285 millions de dollars et 17 Oscars à la clé, on est clairement face à un monument incontournable du cinéma de fantasy, et même du cinéma tout court.


BONUS: Le Roi Arthur – La légende d’Excalibur (2017)

Lisez notre critique complète ici : Le Roi Arthur – La légende d’Excalibur : Guy Ritchie à Camelot

2 Commentaires